Des habitudes simples pour éviter la fraude liée à l’investissement

« Quelle est la première chose que vous faites lorsque vous montez dans une voiture? »

« Vous bouclez votre ceinture? »

« Non. »

« Vous réglez les rétroviseurs? »

« Non plus. »

« Vous démarrez la voiture…?

« Verrouillez vos portières. »

Nouvel arrivant au Canada, mon moniteur de conduite avait grandi dans une ville aux prises avec un très grave problème de criminalité. Bien que Winnipeg soit relativement plus sûre, il tenait à garder cette habitude.

Cela peut sembler un peu paranoïaque, mais il disait que, dans le cas très improbable où quelqu’un essaierait de l’agresser dans sa voiture, cette habitude facile à prendre pourrait le protéger. Cela m’a semblé prudent et je ne l’ai pas oublié.

De même, en ce qui concerne la fraude, des études montrent que nous pourrions tous être un peu plus prudents. La façon la plus simple d’y parvenir : prendre de bonnes habitudes.

Le comportement des investisseurs manitobains a fait l’objet d’une étude récente. Comme vous pouvez le deviner, la fraude est ressortie comme un sujet important.

 

La fraude est plus fréquente que vous ne le pensez

Un Manitobain sur quatre a déjà été ciblé par une tentative de fraude liée à l’investissement.

Environ trois pour cent des Manitobains ont investi de l’argent dans une fraude, ce qui correspond à la moyenne nationale. Cela ne semble peut-être pas beaucoup, mais c’est plus qu’assez pour remplir tous les sièges du IG Field. Et il ne faut pas oublier que c’est aussi un crime peu signalé.

Les pertes varient de 1 000 $ à 10 000 $, mais certaines personnes ont perdu des dizaines, voire des centaines de milliers de dollars aux mains d’escrocs. Il ne s’agit pas d’un segment particulier de la population : la fraude touche des personnes de tous âges, professions et niveaux de revenus.

Dans bien des cas, l’argent est versé à des criminels à l’étranger, et il y a peu de chance de le récupérer. Comme il s’agit, statistiquement, d’un crime très peu signalé, on peut affirmer que la province perd chaque année des millions de dollars à cause de la fraude.

 

Tout le monde peut être victime

Au Manitoba, seulement la moitié des répondants ont indiqué qu’ils étaient aussi susceptibles d’être victimes de fraude que n’importe qui d’autre.

La première chose à comprendre au sujet de la fraude, c’est que N’IMPORTE QUI peut en être victime. Peu importe votre âge, votre sexe, votre QI, la personne pour laquelle vous votez ou l’importance de votre compte bancaire. Un chirurgien orthopédiste est tout aussi susceptible d’être ciblé par les fraudeurs qu’un conducteur de camion sur long parcours.

Tout comme mon moniteur de conduite dans l’histoire du début, le fait de savoir qu’il y a une réelle possibilité que vous soyez victime d’une fraude est votre meilleure et votre première ligne de défense pour éviter qu’elle ne se produise.

 

Le savoir, c’est le pouvoir

Selon l’enquête, environ la moitié des Manitobains font partie du groupe des personnes ayant une connaissance « peu élevée » des investissements, ce qui peut les rendre plus vulnérables aux tentatives de fraude.

En plus d’être conscient que l’on peut être victime de fraude, il est important de savoir repérer les signaux d’alarme habituels.

L’étude indique par ailleurs que beaucoup d’entre nous ne connaissent pas encore très bien les signes avant-coureurs d’une fraude. Environ un tiers seulement des personnes interrogées savaient ce qu’il fallait chercher, tandis que 40 % l’ignoraient et que 25 % se trompaient carrément.

Une personne sur trois a répondu que l’on peut faire confiance à un investissement si un ami a également investi dans le produit offert, ce qui n’est absolument PAS vrai! Vous devez faire vos propres recherches – pour vous-même.

 

« Verrouiller les portes » de la fraude liée à l’investissement

Heureusement, il n’est pas nécessaire de s’appeler Warren Buffet pour comprendre comment se protéger contre une fraude liée à l’investissement. Voici quatre conseils simples :

  1. Vérifier l’inscription
    Vérifiez toujours l’inscription de toute personne ou société qui tente de vous vendre un investissement, à sontilsinscrits.ca. Environ 70 % des personnes qui ont perdu de l’argent dans une fraude ont déclaré que la personne ou la société avec laquelle elles avaient fait affaire leur semblait professionnelle et légitime. Cependant, si la personne ou la société n’est pas inscrite au Manitoba, c’est un signal d’alarme indiquant qu’elle ne respecte peut-être pas les lois locales sur les valeurs mobilières – qu’elle semble légitime ou non. Au Manitoba, une personne sur quatre seulement déclare avoir vérifié les antécédents de son conseiller financier, soit dix points sous la moyenne nationale. Nous devons faire mieux!
  2. Se méfier des appels ou des courriels
    Environ 60 % des tentatives de fraude signalées sont perpétrées au moyen d’un appel ou d’un courriel provenant d’un étranger. Si vous recevez un appel ou un courriel non sollicité concernant une possibilité d’investissement, vous devez être automatiquement sur vos gardes.
  3. Comprendre le risque en investissement
    Il est également important de comprendre les risques. Si quelqu’un vous propose un investissement à faible risque assorti d’un rendement élevé, cette personne vous ment probablement. Les investisseurs avertis savent que le risque est intrinsèquement lié au rendement : un investissement à faible risque n’offrira jamais un retour sur investissement (RSI) élevé. Dans le cadre des règles de connaissance du client, le conseiller financier dûment inscrit doit comprendre la tolérance au risque de ses clients.
  4. S’attendre à de la clarté, de la transparence et un rythme raisonnable
    Parmi les autres signaux d’alarme courants de la fraude, il y a la pression exercée pour qu’une décision soit prise rapidement, les « offres exclusives », la communication d’informations confidentielles ou « d’initié », les investissements trop compliqués et l’évitement des questions. Les vrais conseillers financiers ne doivent jamais vous presser, fonctionner sur la base d’informations « secrètes », essayer de vous embrouiller ou esquiver vos questions.

 

Il est sage d’être sceptique

Beaucoup de fraudes reposent sur le syndrome FOMO, la peur de manquer quelque chose : si vous ne participez pas à ce marché exclusif, quelqu’un d’autre le fera à votre place. D’autres personnes vont s’enrichir, alors, pourquoi pas vous?

Mais un peu de scepticisme sain et quelques bonnes habitudes, comme vérifier l’inscription et raccrocher aux appels non sollicités vantant des investissements à faible risque, contribueront grandement à protéger votre argent si durement gagné et celui de votre famille.

Lorsqu’il s’agit de protéger ce qui compte – votre sécurité personnelle ou vos investissements – il est vraiment important de verrouiller vos portes.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *