Ce n’est pas parce que vous pouvez le faire que vous devez le faire : cinq questions pour savoir si l’investissement autonome vous convient

Je suis gênée de l’admettre : pendant la dernière période des Fêtes (et plusieurs avant celle-ci), j’ai mangé toute une boîte de Toffifee d’un seul coup. Cela étant dit, ce n’est pas parce que je pouvais le faire que je devais le faire. La même chose s’applique à l’investissement autonome.

À l’âge de 18 ans, je me suis fait refiler un « tuyau » par le gérant du disquaire où je travaillais. Il s’agissait de l’action d’une société appelée Archer International. Celle-ci était destinée à devenir la prochaine grande référence en matière de technologie de son ambiophonique pour les salles de cinéma. J’ai tout de suite imaginé les signes de dollar et j’ai sauté dans le train de l’investissement en achetant le titre à environ 2 $ l’action. Durant les semaines qui ont suivi, j’ai vu le cours monter jusqu’à 9 $ et j’en ai acheté davantage – j’étais convaincue que les actions allaient continuer à prendre de la valeur. Je ne me souviens plus du sommet atteint, peut-être autour de 20 $ l’action, mais je ne pouvais pas me permettre d’en acheter à ce prix; j’ai donc savouré la hausse de la valeur des actions que je détenais. J’ai commencé à me sentir mal lorsque le cours s’est lentement mis à baisser. J’ai commencé à « transpirer » lorsqu’il est descendu à 8 $ l’action et, prise de panique, j’ai tout vendu autour de 5 $ l’action, presque au point d’équilibre. À bien des égards, cela a été une bonne leçon pour moi en matière d’investissement autonome.

Les temps ont changé, et l’investissement autonome est maintenant plus accessible à l’investisseur moyen. Voici cinq questions à se poser sérieusement avant de décider de faire cavalier seul :

  1. Êtes-vous à l’aise avec la technologie en ligne?
  2. Pouvez-vous gérer vos investissements et votre planification financière sans conseils extérieurs?
  3. Êtes-vous au courant des nouvelles et des informations sur les entreprises?
  4. Avez-vous le temps et les dispositions nécessaires pour faire des recherches sur les options d’investissement?
  5. Avez-vous évalué votre niveau de littératie financière, vos besoins et vos objectifs d’investissement?

À l’époque, je ne me suis posé aucune de ces questions, ce qui explique facilement pourquoi mon expérience d’investissement autonome a donné de tels résultats. Aujourd’hui, même si je connais mieux les investissements, mes besoins et objectifs ainsi que la technologie, je sais que je n’ai ni le temps ni l’intérêt nécessaires pour investir par moi-même.

Et pour être tout à fait honnête, vu le peu de temps libre dont je dispose, je préfère me reposer, me blottir contre mon chiot et savourer le chocolat sucré, la noisette et le caramel qui rendent l’expérience de consommation des Toffifee si incroyablement délicieuse.

– Ainsley Cunningham
Créatrice et coordonnatrice de projet, FinancesAvisées Manitoba
Directrice, Éducation et communications, Office des services financiers du Manitoba

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *