L’assurance contre les maladies graves

Ne pas avoir d’assurance contre les maladies graves peut avoir des conséquences… graves

Alors que j’étais dans la mi-trentaine, j’ai assisté à un séminaire sur la finance comportementale qui portait sur les raisons pour lesquelles nous ne faisons pas ce que nous savons que nous devrions faire pour mieux gérer nos finances. J’ai eu la chance d’être assise à côté d’une jeune femme brillante et éloquente qui s’appelait Carolyn et qui travaillait dans le secteur de l’assurance et des produits d’investissement.

Quelques mots sur moi : je suis une personne sceptique de nature et je résiste généralement aux vendeurs insistants. Je deviens alors distante, mon langage corporel crie « laissez-moi tranquille » et mon facteur « bourrue » décuple. Ce jour-là, par contre, j’ai eu un bel échange avec Carolyn, parce qu’il ne s’agissait que d’information. Tout à fait à mon rythme!

Nous avons surtout parlé de ma situation personnelle : célibataire, vivant seule, revenu unique, hypothèque à payer, mi-trentaine, etc. Comme je n’avais ni conjoint ni enfant, je pensais que l’assurance vie n’était pas pour moi. Je n’avais jamais entendu parler de l’assurance contre les maladies graves et n’avais donc jamais considéré la chose. Carolyn m’a donné de l’information de base sur cette assurance et m’a remis sa carte de visite au cas où je souhaiterais en discuter plus en profondeur.

Des recherches subséquentes m’ont appris que cette assurance me verserait un montant global* si je tombais gravement malade** et étais incapable de travailler. Étant donné l’absence d’autre source de revenus, si ce n’est une petite assurance invalidité et un maigre compte d’épargne, et la perspective des frais médicaux accrus qui accompagnent souvent la maladie ainsi que des coûts que je devrais continuer à assumer (comme mon hypothèque), il me semblait qu’il valait la peine d’examiner ce genre de police.

Voici quelques questions que je me suis posées durant mes recherches :

  • Qu’est-ce qui m’apporte la paix d’esprit?
  • Combien coûte ce produit financier?
  • Que puis-je me permettre?
  • Quels sont les avantages et les désavantages de cette assurance?

En fin de compte, après avoir recueilli assez d’information pour prendre une décision éclairée, j’ai conclu qu’une telle assurance valait la peine pour moi. (N’oubliez pas que chaque situation est unique et qu’il est important de faire ses propres recherches avant de souscrire quelque type d’assurance que ce soit.)

Dix ans ont passé depuis que j’ai souscrit l’assurance et je suis heureuse d’avoir pris cette décision. Au cours des sept dernières années, trois de mes amies célibataires les plus proches ont reçu un diagnostic de cancer. Aucune n’avait d’assurance contre les maladies graves. Bien que toutes les trois se soient remises et aient recommencé à travailler, le stress mental et financier qu’elles ont vécu durant la maladie aurait pu être atténué si elles avaient eu une assurance contre les maladies graves.

Ne tardez pas à parler de l’assurance contre les maladies graves avec votre famille et votre agent d’assurance ou conseiller financier.

———————————–

*Le montant dépend de la police souscrite.

**Les maladies sont définies par l’assureur.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *