Les cartes de crédit et de débit et la COVID-19

Si vous m’aviez posé la question il y a un an, je vous aurais certainement répondu qu’entre payer en espèces et à crédit, le choix d’un petit sacrifice peut se traduire par un gros bénéfice; l’argent liquide est parfois un peu moins pratique, mais il finit par rapporter.

Depuis l’éclatement de la COVID-19, bon nombre d’entreprises et d’organisations nous demandent de modifier nos modes d’interaction avec elles : nous devons nous laver les mains, respecter une distance de deux mètres, prendre des rendez-vous et porter un masque. Des entreprises sont également passées du paiement en espèces au paiement exclusivement par carte de crédit ou de débit. Au cours des quatre derniers mois, nous avons évolué vers une société sans argent liquide comme jamais auparavant.

Bien qu’ils soient probablement plus sûrs d’un point de vue sanitaire, les achats par carte de crédit et de débit peuvent être risqués d’un point de vue financier, surtout en période d’incertitude économique. Qu’est-ce que cela signifie pour nos budgets personnels et nos habitudes de consommation?

Des chercheurs ont démontré que les cartes de crédit et de débit incitent les citoyens moyens à dépenser davantage, sans y réfléchir à deux fois, et ce, jusqu’à 100 % de plus que s’ils payaient en espèces. Ces cartes masquent le « sacrifice » associé à la dépense.

Les cartes de crédit et de débit nous prédisposent :

  • à prendre des décisions financières plus risquées – quand on glisse ou présente une carte, on n’a pas l’impression de dépenser autant que si on tend de l’argent liquide;
  • à ignorer ou à perdre de vue le budget que nous avons établi pour nous-mêmes, ce qui mine nos bonnes habitudes;
  • à finalement payer un article plus cher que son prix d’achat initial si nous ne versons que les paiements mensuels minimums sur nos cartes de crédit.

Alors, que pouvons-nous faire pour nous protéger financièrement lorsque nous utilisons des cartes de crédit ou de débit?

Quelques mesures assez simples peuvent faire une grande différence :

  • continuez à établir un budget comme d’habitude;
  • conserver les reçus de toutes vos transactions pour suivre vos dépenses;
  • examinez vos relevés régulièrement – bon nombre de fournisseurs classent vos dépenses par catégories afin que vous puissiez les suivre facilement;
  • téléchargez vos dépenses dans un fichier Excel ou une application pour en faciliter le suivi;
  • utilisez de l’argent liquide chaque fois que vous le pouvez.

Je suppose que l’adage reste vrai : un sacrifice à court terme (payer en espèces) mène à un bénéfice à long terme (moins de dettes et de regrets)!

– Ainsley Cunningham
Créatrice et coordonnatrice de projet, FinancesAvisées Manitoba
Directrice, Éducation et communications, Office des services financiers du Manitoba

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *